Les Bases De Rapper

6 façons de flexion 3 points

Ainsi, la critique du socialisme conduit Proudona à l'éclaircissement des bases positives du système, et maintenant d'autre part il est clair, dans quel nouvel aspect on met devant lui le problème social, elle comprend, d'une part, dans la destruction du "revenu ne provenant pas du travail" de la propriété, puisque c'est le revenu il y a une négation du principe de la réciprocité des services, d'autre part, elle comprend dans la protection de la propriété, la liberté du travail et le commerce. Autrement dit, il faut supprimer l'attribut principal de la propriété, mais ne pas aborder ni la propriété, ni les libertés.

Selon Proudonou, le coût - la catégorie éternelle abstraite, insérant deux opposé idées, l'idée de la valeur d'usage et l'idée de la valeur de change, la valeur d'usage et la valeur de change est opposée l'un à l'autre, ils expriment deux tendances opposées - l'abondance et la rareté. La valeur d'usage, continue Proudon, la réalisation de l'abondance, et la valeur de change - la réflexion de la rareté. Une telle contradiction imaginée peut être éliminée par voie de l'établissement de l'échange équivalent, c'est-à-dire “” du coût. Pour cela il propose de produire tant de marchandises, combien il faut, créer une telle position pour que toutes les marchandises se réalisent, c'est-à-dire se transformaient à ”le coût. En vulgarisant la théorie du coût de travail, Proudon affirmait que“”, ou le coût"synthétique"est un coût, qui apparaît dans l'échange, est sanctionné par le marché. Tout superflu de Proudon n'insérait pas dans la composition de la richesse et ne trouvait pas “” comme le coût.

La division du travail, selon Proudonou, a deux parties : bon, car il contribue à la croissance de la richesse, et mauvais (conduit à la croissance de la pauvreté, la misère, le chômage). La tâche comprend pour éliminer mauvais et "améliorer" l'économie capitaliste de marchandise.

La chose en soi il y avait pour Proudona un mécanisme de l'exploitation du salarié. Il identifiait le capital et le produit, le mouvement de tout le capital réduisait au mouvement de cette sa partie, qui apporte le pour-cent. Le mouvement du capital de prêt de Proudon examinait comme le marché entre le prêteur et l'emprunteur. Il expliquait l'appropriation par le capitaliste de la partie du produit à ce qu'il est nécessaire d'ajouter aux coûts de production le pour-cent pour le capital utilisé. Dans le système théorique de Proudona le pour-cent se produit comme la forme principale de l'exploitation du travail. De plus il ne comprenait pas la corrélation entre le pour-cent et le système de l'exploitation du salarié.

Car ensemble avec tous les socialistes, ses prédécesseurs, Proudon reconnaît productif seulement le travail. Sans effort la terre, et les capitaux restent improductifs. D'ici : “le Propriétaire demandant le prix pour les outils et pour la force productive de la terre, suppose la présence de la position absolument incorrecte que les capitaux eux-mêmes peuvent produire quelque chose, et, en obligeant à apporter lui c'est le produit imaginé, il reçoit exactement quelque chose pour rien”.

Nous concernerons cette conception ici, ayant laissé de côté les idées de Proudona comme le philosophe, le moraliste et le gosoudarstvoveda-théoricien. Les derniers présentent aussi l'intérêt considérable, mais ils nous concernent, puisqu'ils influençaient Proudona comme sur l'économiste.

L'inconsistance a confirmé aussi l'expérience de la Commune de Paris, quand plusieurs erreurs étaient liées à l'influence des idées de Proudona. Néanmoins est l'arsenal, dans lequel et aujourd'hui puisent les idées de la réformation du capitalisme, les théories petites-bourgeoises “du capitalisme pour tous” de divers courants de l'anarchisme, le sotsial-réformisme, le révisionnisme, ainsi que les théoriciens des conceptions néo-fascistes.

Déjà après la publication du premier pamphlet les économistes ont trouvé à Proudone le fort critique, et vraiment il leur était facile d'ouvrir dans lui l'adversaire pas moins décisif des socialistes. Nous examinerons en bref sa relation aux derniers.